6 mesures fortes pour le bien-être animal


Logo

Référendum
pour les animaux

Initiative citoyenne 2020

Mobilisons-nous pour obtenir un référendum




déjà inscrits

Je laisse mes coordonnées pour être recontacté(e) afin de soutenir le référendum



En cliquant sur "Enregistrer",
vous acceptez notre Politique de Confidentialité

Le référendum pour les animaux expliqué par Hugo Clément


déjà 452399 inscrits

" Je soutiens le référendum pour les animaux."

Six propositions pour les animaux


1 : Interdiction de l'élevage en cage

icon plus


L’élevage en cage est le mode d’élevage le plus douloureux pour les animaux. En France, il concerne encore 58% des poules pondeuses, 99% des lapins et la majorité des dindes, oies ou canards.
Entassés à plusieurs dans un espace minuscule, sans possibilité de se dresser sur leurs pates ou d’étendre leurs ailes, ces animaux souffrent de manière abominable du premier au dernier jour de leur existence.


2 : Interdiction des élevages à fourrure

icon plus


Dans notre pays, des visons continuent d’être élevés en cage dans des conditions abominables.
Ils sont abattus dans le seul but de produire de la fourrure, alors que l’industrie du textile a depuis longtemps développé d’autres matières isolantes très efficaces, y compris de la fausse fourrure.


3 : En finir avec l'élevage intensif

icon plus


En France, l’élevage intensif fournit la grande majorité de la viande consommée.
Ainsi, 95% des porcs sont élevés en bâtiments fermés sur caillebotis (sol grillagé), sans aucun accès à l’extérieur.


4 : Interdiction de la chasse à courre, du déterrage et des chasses dites traditionnelles

icon plus


La chasse à courre, aussi appelée « vénerie », consiste à traquer un animal (souvent un cerf) jusqu’à épuisement à l’aide d’une meute de chiens et de cavaliers à cheval.
Cette pratique issue de l’aristocratie est particulièrement cruelle pour l’animal poursuivi, puisque la traque peut durer plusieurs heures, provoquant un stress intense.


5 : Interdiction des spectacles avec animaux sauvages

icon plus


Dans le monde, 60% des animaux sauvages ont disparu ces quarante dernières années.
L’effondrement de la biodiversité et les découvertes toujours plus fascinantes sur l’intelligence et la sensibilité animale devraient nous pousser à bien traiter les animaux captifs.


6 : Fin de l'expérimentation animale

icon plus


L'expérimentation animale en France concerne près de 2 millions d'animaux.
Ce chiffre passe à 4 millions si l’on ajoute les animaux transgéniques qui ne sont pas comptabilisés comme le font les autres pays.
En Europe, la France se classe en première position pour le nombre de chiens et de primates expérimentés.



déjà inscrits

Je laisse mes coordonnées pour être recontacté(e) afin de soutenir le référendum



En cliquant sur "Enregistrer",
vous acceptez notre Politique de Confidentialité