Interdiction de l’élevage en cage

L’élevage en cage est le mode d’élevage le plus douloureux pour les animaux.

En France, il concerne encore 58% des poules pondeuses, 99% des lapins et la majorité des cailles, oies ou canards.

Les truies sont maintenues en cages ou box individuels plusieurs mois par an, en plus de passer leur vie enfermées en bâtiment.

Les veaux passent leurs 2 premiers mois enfermés en box individuels, dans lesquels ils peuvent juste se retourner (puis le reste de leur courte vie en bâtiment sans accès extérieur).



Entassés à plusieurs dans un espace minuscule, sans possibilité de se dresser sur leurs pattes ou d’étendre leurs ailes, ces animaux souffrent de manière abominable du premier au dernier jour de leur existence.

Privés de tout contact avec un élément autre que le fer et le plastique qui composent leurs cages, ils développent des troubles psychologiques et physiques majeurs.



Dans les élevages de poules pondeuses, les enquêtes filmées montrent une très grande agressivité entre les animaux, liée à la promiscuité, et l’existence de comportements cannibales.



Plusieurs grandes entreprises de distribution, comme Monoprix ou Carrefour, se sont déjà engagées à ne plus commercialiser d’œufs issus de l’élevage en cage et le groupe Avril, leader français sur le marché de l’œuf, a décidé de mettre fin à l’élevage en cage d’ici 2025.



Dans la proposition de loi, la date butoir de 2025 est ainsi proposée pour permettre aux éleveurs de réaliser les aménagements nécessaires.

90% des Français sont favorables à l’interdiction de l’élevage en cages des poules pondeuses (sondage YouGov 2018).



déjà inscrits

Je laisse mes coordonnées pour être recontacté(e) afin de soutenir le référendum



En cliquant sur "Enregistrer",
vous acceptez notre Politique de Confidentialité