Interdiction des spectacles avec animaux sauvages

Dans le monde, 60% des animaux sauvages ont disparu ces quarante dernières années.



L’effondrement de la biodiversité et les découvertes toujours plus fascinantes sur l’intelligence et la sensibilité animale devraient nous pousser à bien traiter les animaux captifs.



Pourtant, en France, des lions, tigres, dauphins, éléphants ou encore singes sont toujours utilisés comme des objets de divertissement dans les cirques et delphinarium.



Ces animaux issus d’espèces sauvages sont forcés à réaliser des « performances », tout en vivant dans des espaces clos minuscules.



Ces conditions de vie constituent une maltraitance, les animaux non domestiques ayant besoin de grands espaces pour répondre aux besoins naturels de leurs espèces.



Un animal sauvage n’est ni une peluche, ni un clown, ni un jouet.



72% des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques (sondage Ifop 2020) et cette pratique est déjà interdite dans de nombreux pays, dont le Danemark, la Grèce, le Costa Rica, le Mexique, la Hongrie, la Roumanie ou encore la Finlande.



déjà inscrits

Je laisse mes coordonnées pour être recontacté(e) afin de soutenir le référendum



En cliquant sur "Enregistrer",
vous acceptez notre Politique de Confidentialité